franchir


franchir

franchir [ frɑ̃ʃir ] v. tr. <conjug. : 2>
• 1130 « affranchir »; de 2. franc
IMar. Franchir une pompe, la rendre franche (après avoir pompé toute l'eau de la cale). II
1(XIVe) Passer par-dessus (un obstacle), en sautant, en gravissant, etc. enjamber, escalader, sauter. « Il franchit résolument une barrière de bois » (Hugo). « De longs escarpements dont chacun nous coûtait une heure à franchir » (Fromentin). Franchir le Rubicon (allusion à la décision de César qui, en franchissant cette rivière, frontière entre la Gaule cisalpine et l'Italie, déclarait la guerre au Sénat) :prendre une décision irrévocable, passer hardiment à l'action. — (Sujet chose) Pont qui franchit une rivière.
Fig. Surmonter, vaincre (une difficulté). triompher (de). Franchir les barrières sociales. « les examens je les ai franchis, à hue à dia, tout en gagnant ma croûte » (Céline).
2Aller au-delà de (une limite). passer. Coureur qui franchit la ligne d'arrivée. Avion qui franchit le mur du son. « j'entrai dans la maison comme on franchit le seuil d'une prison » (Fromentin). Franchir une porte. Fig. « Sans franchir les limites posées à sa raison » (Chateaubriand). dépasser, outrepasser.
3Traverser (un passage). Franchir un col. « Le Petit Chose franchit bravement la passerelle » (A. Daudet). Franchir le pas.
Aller d'un bout à l'autre de. parcourir, traverser . Franchir un espace, les océans. (Temps) Sa réputation a franchi les siècles. Nous allons « franchir quatre ou cinq années de sa vie » (A. Daudet).

franchir verbe transitif (de franc 2) Passer au-delà d'un obstacle, en particulier en enjambant, en sautant, en grimpant, etc. : Franchir un mur, une barrière. Passer au-delà d'une limite : Il a franchi le premier la ligne d'arrivée. Dépasser quelque chose, aller au-delà : Il a franchi le cap de la cinquantaine. Surmonter quelque chose ; vaincre, triompher de : Il a franchi sans peine toutes les difficultés. Parcourir une distance, traverser un espace : Franchir les mers. Franchir le désert en cinq jours.franchir (synonymes) verbe transitif (de franc 2) Passer au-delà d'un obstacle, en particulier en enjambant, en sautant...
Synonymes :
Dépasser quelque chose, aller au-delà
Synonymes :
- dépasser
Surmonter quelque chose ; vaincre, triompher de
Contraires :
- échouer
Parcourir une distance, traverser un espace
Synonymes :

franchir
v. tr.
d1./d Passer (un obstacle). Franchir un mur, un fossé.
Fig. Il a franchi toutes les difficultés.
d2./d Traverser de bout en bout (un passage, un espace). Franchir un pont. Franchir l'océan.
|| (Temps) Franchir les siècles.
d3./d Passer en allant au-delà. Franchir le seuil d'une maison.
Fig. Franchir les limites, les bornes de la décence.

⇒FRANCHIR, verbe trans.
A.— Aller, souvent avec effort, au-delà de quelque chose qui sépare.
1. Passer un obstacle matériel.
a) En le sautant, en passant par dessus. Franchir une haie; franchir un fleuve; franchir d'un saut. Synon. vieilli sauter franc (Ac. 1798-1878). Bogun avait jeté trois ponts sur la rivière (...) il se flattait qu'à la faveur de la nuit il pourrait franchir les cours d'eau et les fondrières (MÉRIMÉE, Cosaques d'autrefois, 1865, p. 188). Il enleva son cheval, lui fit franchir d'un bond le fossé du camp et se lança au galop (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 297). Jacques et lui avaient, d'un bond, franchi ces barrières blanches (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 865).
b) Au fig. Chacun jetait en avant une profession de foi, comme une passerelle pour traverser la difficulté du jour; quitte à changer de direction, la difficulté franchie (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 565).
Franchir le Rubicon. [P. allus. hist. à César qui, en passant sur l'autre rive du fleuve, se mit en opposition ouverte avec le Sénat de Rome] Prendre une décision irréversible (cf. JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 202).
Franchir le pas, le saut. Synon. faire le saut. Se décider à (faire) quelque chose après avoir hésité; aller jusqu'au bout d'un raisonnement avec les conséquences que cela implique. Cet amour effréné du réalisme lui [au peuple espagnol] fait souvent franchir le pas qui sépare la statuaire du cabinet de figures de cire de Curtius (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 50). Vers le milieu du XVIIIe siècle, Bordeu a approché le problème d'assez près, sans toutefois franchir le pas décisif (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 740).
Au fig. Un pas a été franchi. Un progrès a été accompli; une étape est atteinte. Un pas supplémentaire a été franchi avec la création de la médecine psychosomatique, dérivée en grande partie de l'œuvre de Pavlov et de ses élèves (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 674) :
1. ... on sait depuis longtemps qu'un apport de sels ferreux produit une guérison plus ou moins complète de la maladie. De là à prononcer le diagnostic « carence en fer » induite par un excès de calcaire, il n'y avait qu'un pas qui fut vite franchi.
LEVADOUX, Vigne, 1961, p. 100.
Franchir le mot (vieilli).
Prononcer un mot que la pudeur ou la bienséance condamne. Il a franchi le mot et lui a dit qu'il était un fripon (Ac. 1798-1878).
Se décider à une chose après avoir longuement tergiversé. Il a franchi le mot et a promis les vingt mille francs (Ac. 1835, 1878).
2. Passer, aller au-delà des limites de quelque chose :
a) Une ligne conventionnelle. Franchir une frontière. Le 7 septembre, après avoir franchi l'équateur sous une belle brise du nord, il entra dans l'hémisphère austral (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 69).
Au fig. On ne put pas franchir les bornes posées par la nature (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 174). Je ne crois pas franchir les bornes du respect dont je fais profession pour le prince (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 471).
Franchir les bornes de la pudeur, du devoir, de la modestie. Synon. passer, dépasser les bornes.
b) Ce qui constitue un repère, une limite conventionnelle qui clôt en laissant le passage. Franchir un pont, la porte, le seuil. Tout était anglais dans cette maison, le passé et le présent, et quand on avait franchi la grille, il semblait qu'on eût traversé la Manche (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 77). L'auto franchit une grille, fait crisser des graviers, et vire (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 9) :
2. J'ai traversé un pont dormant qui s'appuie sur le Plaatz, j'ai franchi une arcade gardée par un factionnaire et je suis entré dans le Binnenhof (cour intérieure)...
DU CAMP, Hollande, 1859, p. 61.
SYNT. (cf. A 1 et 2). Franchir une barrière, les bornes, une enceinte, les limites, un mur, un obstacle, un passage, un portail, une rivière; franchir d'un bond.
3. MARINE
Franchir la lame. ,,S'élever sur la lame et la descendre facilement`` (Ac. 1835-1932).
Franchir une barre, un récif, un écueil. ,,Passer par dessus sans y rester échoué, après avoir touché par quelque endroit de la carène`` (Ac. 1835, 1878). ,,Passer par dessus sans y rester échoué`` (Ac. 1932).
Franchir une voie d'eau. ,,S'en rendre maître`` (Lar. 19e-Lar. Lang. fr. et Lexis 1975).
B.— Passer, traverser hardiment des endroits difficiles, de grandes étendues, de grands espaces.
1. [Dom. spatial] Franchir la (les) mer(s); franchir l'espace; franchir une distance. À Lyon surgit une difficulté naturelle : la colline de Fourvières : elle est franchie par un tunnel (ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p. 44). La lumière a franchi des milliers de kilomètres (VALÉRY, Variété III, 1936, p. 213). Les sentiers sinueux qui franchissent le djebel (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 172).
2. [Dom. temporel] C'est un terrible lieu commun que la fuite du temps : que t'en semble? voilà que nous avons franchi le plus lestement du monde tout un hiver, toute une saison de jours sombres et tristes (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1832, p. 50). Vous avez franchi l'âge des leurres (HUYSMANS, Oblat., t. 1, 1903, p. 19) :
3. Quoique M. de Lallavain n'eût pas de beaucoup franchi la trentaine, son passé n'était point sans aventures
TOULET, Demois. La Mortagne, 1920, p. 131.
REM. Franchisseur, euse, subst. Celui, celle, qui franchit quelque chose. Des clowns et des franchisseuses de cercles de papier (GONCOURT, Journal, 1859, p. 653). Il a l'âge des poulains aux longues jambes. Mais c'est sa nature aussi d'être de la race des coureurs, de la race des franchisseurs d'obstacles (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 254).
Prononc. et Orth. :[], (il) franchit []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 « libérer, affranchir » (BÉROUL, Tristan, éd. E. Muret et L. M. Defourques, 3007); b) ca 1170 franchir qqc. à qqn « accorder (quelque chose à quelqu'un) en franche possession » (G. DE SAINT-PAIR, Mont-Saint-Michel, éd. P. Redlich, 332); c) [1240 en lat. médiév. franchire « libérer quelqu'un d'une charge » (Doc. ds DU CANGE, s.v. franchire2)]; 1245 franchir qqn de qqc. « id. » (Ch. des compt. de Lille, 835, Arch. Nord ds GDF.); 2. a) 1re moitié du XIVe s. [éd. 1531] « passer par-dessus (un obstacle) en sautant, en le gravissant » (Perceforest, IV, 127 ds DG); b) 1580 « aller au-delà de (une limite) » (MONTAIGNE, Essais, II, 2, éd. A. Thibaudet, p. 374, ici au fig.). Dér. de franc3, franche; dés. -ir. Fréq. abs. littér. :3 235. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 235, b) 5 342; XXe s. : a) 3 702, b) 5 053. Bbg. VENCK. 1975, pp. 249-253.

franchir [fʀɑ̃ʃiʀ] v. tr.
ÉTYM. 1130, au sens de « rendre franc, affranchir », d'où au XIVe, « rendre libre au passage, dégager »; cf. la même extension de sens dans le bas lat. liberare flumen « traverser librement un fleuve »; de 2. franc.
———
I
1 Vx. Libérer ( Affranchir).
2 (1872). Mar. Épuiser (une voie d'eau). || Franchir (ou affranchir) une voie d'eau, une cale.
———
II
1 (Déb. XIVe). Passer par-dessus (un obstacle), en sautant, en gravissant, etc. || Franchir le fossé d'un bond. Sauter. || Franchir une barrière, une clôture, un mur. Enjamber, escalader. || Coureur qui franchit les haies avec aisance. || Sauteur prenant son élan pour franchir la barre. || Steeple-chaser qui franchit les gros obstacles. Affranchir (III.). || Le navire a franchi la barre, la lame, les brisants. || L'armée d'Hannibal entra en Italie après avoir franchi successivement les Pyrénées et les Alpes. Traverser. || Franchir des escarpements. Gravir, monter (→ Avancer, cit. 30). || Les troupes franchirent le fleuve sur un pont volant.Par ext. || Plusieurs ponts franchissent la Seine à Paris.
1 Il franchit résolument une barrière de bois et se trouva dans le jardin.
Hugo, les Misérables, I, II, I.
2 Léandre le sot, Pierrot qui d'un saut
De puce Franchit le buisson (…)
Verlaine, Fêtes galantes, « Colombine ».
3 Ils auraient bien pu me balancer au jus les porteurs pendant que nous franchissions un marigot.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 164.
(1872). Allus. hist. Franchir, passer le Rubicon, allusion à César qui, en franchissant cette petite rivière formant la limite entre la Gaule cisalpine et l'Italie, déclarait au Sénat la guerre civile ( Alea jacta est) : prendre une décision irrévocable, passer hardiment à l'action.
2 Traverser (un passage). || Franchir un détroit, une passe, un défilé, un col… || Franchir un pont, une passerelle (→ Arracher, cit. 57).Comment le bol alimentaire franchit l'isthme du gosier. → 2. Bol, cit.
3 (1580). Aller au-delà de (une limite). Passer; dépasser. || Franchir un cap. Doubler. || Franchir l'équateur. || Ses affaires l'ont amené à franchir plusieurs fois la frontière. || Coureur qui franchit la ligne d'arrivée. || Avion franchissant le mur du son. Dépasser. || Franchir la porte, le seuil d'une maison (→ Éloigner, cit. 12). || Franchir la grille d'un jardin. || Voix franchissant une cloison (→ Écho, cit. 10). || Radiations franchissant un écran interposé.
4 Vaguement on a vu passer le détroit de Malacca, franchi à la course (…)
Loti, Mon frère Yves, XXX.
5 (…) j'entrai dans la maison de madame Ceyssac comme on franchit le seuil d'une prison.
E. Fromentin, Dominique, IV.
6 L'on franchit une grille solennelle, entre des gardiens vêtus comme des valets de grande maison.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, XXVI, p. 254.
7 (…) de l'autre côté de cette porte à deux battants que je n'avais pas encore franchie.
J. Romains, Lucienne, p. 125.
4 Fig. Surmonter, vaincre (une difficulté). || Franchir tous les obstacles, toutes les difficultés. Surmonter, triompher (de), vaincre; raison (avoir raison de). || Franchir des examens, des concours. || Franchir les étapes d'une carrière, les échelons de la hiérarchie sociale. || Franchir une passe difficile. || Franchir le cap de la quarantaine.
8 Il habitait un de ces rêves d'or où les jeunes gens, montés sur des si, franchissent toutes les barrières.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 562.
9 (…) elle avait certainement franchi la quarantaine, mais nullement laissé de l'autre côté de cette frontière la prétention de séduire.
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 23.
10 (…) les examens je les ai franchis, à hue à dia, tout en gagnant ma croûte.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 218.
11 Et, chaque fois, Antoine, paralysé par une absurde appréhension, au lieu d'aider son frère à franchir l'obstacle, s'était cabré lui-même et dérobé, en se jetant à l'étourdie sur n'importe quelle piste.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 85.
Franchir le seuil de la conscience : devenir pleinement conscient, en parlant de contenus psychiques restés jusque là subliminaux.
12 Quand notre attention est dirigée vers les choses extérieures dans la lutte quotidienne pour la vie, les impressions, qui viennent des organes, ne franchissent pas le seuil de la conscience.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, III, XI.
Franchir les limites de l'entendement, de la compréhension. Dépasser. || Franchir les barrières, les limites de la raison. || Franchir les bornes de la décence, de la pudeur, du devoir. Transgresser, violer. || Franchir les bornes. Exagérer. || Franchir les limites prescrites (→ Art, cit. 49).
13 Il semble que leur licence doive être sans aucunes bornes, ni barrières, voyant qu'ils en ont franchi tant de si justes et de si saintes.
Pascal, Pensées, VI, 393.
14 Quiconque a pu franchir les bornes légitimes
Peut violer enfin les droits les plus sacrés;
Racine, Phèdre, IV, 2.
15 (Bossuet) génie qui voyait tout, mais sans franchir les limites posées à sa raison et à sa splendeur (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, 12, 9 (éd. Levaillant).
16 Dans ce moment redoutable, elle (la France) est sa loi à elle-même; elle franchit sans secours, dans sa forte volonté, le passage d'un monde à l'autre, elle passe, sans trébucher, le pont étroit de l'abîme, elle passe, sans y regarder, elle ne voit que le but.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., III, XI.
(Av. 1615). || Franchir le pas (cit. 49, 50), le saut : se décider, se résoudre à faire qqch., après avoir longtemps hésité.
17 Elle riait toute seule, songeant à la fille qu'elle avait été et qui, treize ans plus tôt (…) s'encourageait à franchir le pas (…)
F. Mauriac, le Sagouin, p. 4.
(Fin XVIe). Vx. || Franchir le mot : prononcer un mot que l'on s'interdisait de dire.
———
III Aller d'un bout à l'autre de… Parcourir, traverser.
1 (Av. 1841). Dans l'espace. || Franchir les mers, l'Océan, les continents. || Franchir une distance de… un intervalle, un espace (→ Agoraphobie, cit.). || Franchir d'une seule traite une longue étape.
18 Bonaparte franchit les mers, insouciant de leurs vaisseaux et de leurs abîmes; tout était guéable pour ce géant, événements et flots.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 126.
19 Du sommet de ce massif l'espace à franchir pour arriver sur le mur n'était guère que de quatorze pieds.
Hugo, les Misérables, II, V, V.
20 Si nous pouvions franchir ces solitudes mornes;
Si nous pouvions passer les bleus septentrions (…)
S'il nous était donné de faire
Ce voyage démesuré.
Hugo, les Contemplations, III, « Magnitudo Parvi. »
Fig. || Entre ces deux conceptions, il n'y a qu'un pas et vous vous apprêtez à le franchir.
21 Il est entre lui et moi des espaces que je ne saurais franchir.
Balzac, Séraphîta, Pl., t. X, p. 562.
2 (1580). Dans le temps. || Sa gloire a franchi les ans, les siècles (→ Appui, cit. 31). || Opportuniste qui franchit sans dommage une période troublée. || Son imagination franchit les millénaires. || Ce chapitre franchit les années d'enfance (→ Enjambée, cit. 3).
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
CONTR. Achopper, buter, heurter, refuser (en parlant du cheval). — Échouer, enliser (s'), empêtrer (s'). — Observer, respecter (les limites).
DÉR. Franchissable, franchissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • franchir — Franchir. v. a. Sauter franc. Passer en sautant par dessus. Franchir un fossé. franchir une barriere. On dit, Franchir un saut, pour dire, Faire un saut leger & vigoureux. Franchir, signifie aussi Passer vigoureusement, hardiment, des lieux, des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • franchir — Franchir, act. acut. Est proprement faire franc, quitte et libre d aucune servitude et charge, E seruo liberum facere. Comme en l epitaphe du Roy Hlovis, en l Eglise Sainte Geneviefve du mont à Paris: Cestuy institua Paris chef de son Royaume,… …   Thresor de la langue françoyse

  • franchir — (fran chir) v. a. 1°   Traverser résolûment, franchement, des passages difficiles, de grands espaces. Franchir un détroit. Franchir les murs. •   Je voudrais déjà voir tes troupes couronnées D un pas victorieux franchir les Pyrénées, CORN. Hor. I …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FRANCHIR — v. a. Sauter franc, passer en sautant par dessus quelque chose. Franchir un fossé. Franchir une barrière. Fig. et fam., Franchir le pas, Se décider à faire une chose, après avoir longtemps hésité. Il a balancé longtemps à se marier ; enfin, il a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FRANCHIR — v. tr. Passer au delà d’un obstacle. Franchir un fossé. Franchir une barrière. Franchir une haie. Franchir les limites, franchir les bornes, Passer au delà des bornes. Fig., Franchir les bornes du devoir, de la pudeur, de la modestie, etc. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • franchir — vt. passâ <passer> (Albanais.001) ; travarsâ <traverser> (001, Villards Thônes.028b), travèssâ (028a) ; franchi gv.3 (Montendry), franshi (028, Arvillard.228b), frinshi (228a). A1) franchir, enjamber, passer (par dessus) : kanbâ (001 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • franchir — Baiser …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • Franchir le Rubicon — Rubicon Pour les articles homonymes, voir Rubicon (homonymie). Rubicon …   Wikipédia en Français

  • Stratégies pour franchir la barrière hémato-encéphalique — Traduction à relire …   Wikipédia en Français

  • Doubler, franchir, etc., le cap de quelque chose — ● Doubler, franchir, etc., le cap de quelque chose franchir, dépasser un point critique, une limite, un seuil significatif …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.